KIM GARDE TA BOMBE

 

 

Il faut reconnaitre que Trump, malgré toutes ses extravagances a obtenu des résultats pour calmer la Corée du Nord.

Menacée du feu nucléaire par Trump, il  s’est empressé de finaliser des essais nucléaires et balistiques. Maintenant  qu’il a prouvé qu’il pouvait lancer la bombe mais qu’il risquait aussi de mal finir s’il ne lâchait pas du lest, il affirme qu’il est prêt à fermer ses centres d’essais.

Problème, Trump va-t-il accepte qu’il en reste à ce stade ? A priori il veut que Kim enterre bombes et fusées, mais on ne sait jamais

Cet arsenal nucléaire a été et est encore sa seule assurance –vie.

Quand on regarde la carte de l’Extrême-Orient, on constate que la proie est tentante : les  américains avec leur armée sur place, les chinois à la frontière de la Corée du Nord et les Japonais en face.

  • Les américains : si Kim met son arsenal à la poubelle, leur feriez-vous confiance ?

  • La Chine, elle n’arrête pas depuis des siècles d’étendre son territoire, à ce jour elle s’étend en mer de Chine(les iles Spartleys), elle conteste des territoires à l’Inde.Si un jour les Coréens devaient lui demander son aide, elle viendra, et aura sans doute de mal à repartir.

  • Quant au Japonais, ils sont pacifiques pour le moment, souhaitons que ça dure.

  • Les russes : ils n'ont pratiquement pas de frontière commune avec la Corée du Nord.

 

Dans cette situation, la coopération entre les deux Corées  va s’intensifier. Il n’y aura pas de réunification tant les systèmes politiques sont différents.  En revanche l’intensification de la coopération peut aller très loin, tant que le pouvoir de Kim n’est pas remis en cause. On peut même imaginer que la Corée du Sud puisse accepter d’être protéger par la parapluie nord –coréen après avoir signé un accord de paix et un traité d’assistance mutuelle, tout en continuant à être protégé par la parapluie américain. Deux valent mieux qu’un seul !

 

La Corée »e du Nord peut très bien évolué au niveau économique comme la Chine.

 

D’ici janvier 2021 (fin de mandat de Trump), ce délai va être décisif.

 

 

 

 

François Escofier 24 09 18

 

 

 


Réagir


CAPTCHA