Règles d'or de ND en réunion

 

Après des altercations très violentes au cours de réunions tant sur la place de la République qu'en salle l'Assemblee de coordination a rédigé le cadre relationnel ci-après qui s'inspire de la sociocratie.

 

Francois Escoffier  21 janvier 2016

 

 

 

Sur http//mensuel.framapad

 

CADRE RELATIONNEL : 

- chercher à se faire comprendre et non à convaincre 

- les personnes présentes sont les bonnes personnes, au bon endroit, au bon moment

- respect de la prise de parole et écoute active

- non dévalorisation de soi et des autres

- vigilance et prise en compte des inégalités de situation

- non jugement et bienveillance

 

Chacun est responsable du respect de ce cadre

 

Modérateur :

- le modérateur est désigné en début de séance et doit être conscient de son rôle et de sa responsabilité.

- c’est le coordinateur de la séance

- il est neutre, il ne doit pas prendre part au débat

- il a autorité pour donner la parole ou l’arrêter

- il vérifie le timing

- il est accompagné d’un rédacteur CR et d’une personne pour la prise de parole 

- il peut interrompre pour faire des points techniques

- il peut s'appuyer, non seulement sur des règles posées et déclarées en amont, mais sur les signes qui permettent aux participants de communiquer leurs sentiments et volontés (appel à la sérénité, demande d'accélérer)

- il a le pouvoir de demander à une personne de sortir si besoin

- il doit rester souple et bienveillant

- il aura besoin du soutien de tous les participants

- si le modérateur est dépassé, il peut demander à être remplacé

- il va peut être se tromper, mais ce n’est pas grave, on doit respecter ses décisions et sa manière à lui de faire (comme un arbitre dans un match).

- comme ce rôle doit tourner, chacun pourra expérimenter la chose

- si un modérateur abuse de son pouvoir, il ne sera sans doute pas reconduit dans ce rôle.

 

 

Prise de parole

 

- Le modérateur donne les tours de parole (il est assis à coté du preneur de tours de paroles)

- La priorité dans les tours de parole est donnée à ceux/celles qui ne se sont pas encore exprimé.e.s

- Dans le sujet en cours (sinon le modérateur interrompt la personne)

- On ne parle pas trop longtemps (~= 2 minutes)

- Pas de débats entre les personnes

- Pas de réponse directe (prise de tour de parole dans le thème)

- On ne coupe pas la parole quand quelqu’un parle 

- Parler vers le centre

- Si des membres ne respectent pas ces règles, validées par tous, le modérateur peut décider de demander à une personne ou plusieurs personnes de sortir respirer dehors si elles mettent en danger le travail commun.

 

 

 

En cas de perturbation  

 

Solution pour les réunions

 

- Diviser en plusieurs groupes peut être une solutionj

 

- Pour contraindre un perturbateur qui entraine l’assemblée vers la violence et le pugilat au point d’empêcher les travaux ou les débats de celle-ci, l’équipe de modération d’une Assemblée de Coordination peut décider, d’un commun accord, de suspendre momentanément la séance (mais pas les retransmissions audiovisuelles qui lui sont éventuellement liées) en invitant les participants à respirer ailleurs un quart d’heure. 

 

- Pour suspendre l’assemblée, l’équipe de modération se lève et leur propose de s’éloigner un quart d’heure ou quelques minutes pour que le "belligérant", se retrouvant seul, cesse de lui-même d’accaparer l’espace sonore. Lorsque l’assemblée est amplifiée, l’équipe de modération peut faire le choix de couper le micro, mais en prenant garde de ne pas énerver d'avantage la personne en colère. 

 

- Dans le cas d’une personne physiquement menaçante, il serait bon, le moment venu, que l’équipe de modération de nos GRANDES assemblées, puisse s’appuyer sur une cellule d’accueil et d’accompagnement des personnes les plus menaçantes, en état d’ébriété ou de crise psychologique. 

 

- Pour l'exclusion, c'est pas simple car le crieur risque de crier encore plus.

Je propose de faire un recadrage par étapes :

1- Le modérateur doit indiquer à la personne qui ne respecte pas le cadre qu'elle est hors du cadre (1er avertissement) et pourquoi (couper la parole, ne pas laisser la parole après son tour...).

Le pb est toujours lié à des gens qui veulent monopoliser la parole.

Pour le calmer, lui dire qu'il parlera quand ce sera son tour (lui donner confiance)

A la fin demander à la personne : est ce que tu acceptes le cadre. Si elle dit oui, on continue

2- Si la personne répond (du genre 'j'ai rien à foutre du cadre, moi j'ai des trucs à dire'), on arrête immédiatement la séance et on demande à la personne de quitter la séance.

Il faut une sorte de tolérance zero avant que les choses ne dégénèrent.

Si après la pause la personne se calme et accepte la cadre relationnel (elle dit oui, j'accepte le cadre), on peut redémarrer la séance (éventuellement avec elle si elle s'est calmé)

3- Si la personne refuse obstinément le cadre (propos violent, menaces..) et crée un forme un scandale (ce qui arrive souvent à ND), elle est exclue de l'AG suivante.

 

- D'expérience, les pb viennent car on n’arrête pas la séance assez tôt

Cela demande de la vigilance du modérateur (les autres ne doivent pas intervenir).

Pour éviter les tensions, le modérateur ne doit pas juger la personne (du genre "tu fais chier jean pierre, avec toi c'est toujours pareil")  mais garder de l'empathie (c'est pas contre toi mais on doit arrêter la séance c'est les règles, sinon on peut pas travailler) 

 

 



Réagir


CAPTCHA