A l'Est: la Russie et l'Ukraine

La Russie rêve de reconstituer en partie l'URSS

 

C'est ce que nous disent les spécialistes. Peut-elle y arriver ?

 

 

                         source: carte: wikimini

 

En gras et en italique , les commentaires de Jospeh Chantraine

 

Côté Asie,  rien de possible,  les différents pays sont "protégés"  par le Kazakstan,  et la Russie ne s'attaquera à pas à ce dernier, car la Chine est à côté;  à moins que les deux ogres veuillent se le partager.

 

Côte Europe,  elle a des possibilités, par exemple : la Géorgie, mais, qui irait se battre en Europe pour la Géorgie,  l'Azerbaïdjan,  l'Arménie (mais celle-ci est déjà dans l'orbite russe et a intérêt à y rester. Ceux qui l'entourent n'hésiteraient pas à la croquer (la guerre du Haut Karabakh est dans les mémoires). 

Et la Biélorussie ? un gros poisson; la Russie doit en rêver, ce pays est dans l'orbite russe et n'en sortira pas sauf maladresse des russes.

 

               source: carte-europe.blogspot.com

 

Angela Merkel s'inquiète pour la Moldavie, les Balkans occidentaux dont la Serbie.

 

La chancelière en fait trop. Tous ces pays sont protégés par l'Ukraine de l’Ouest l’Ukraine de l’Ouest  a-t-elle les moyens que tu lui prêtes ?. Et on imagine mal qu'ils veuillent se mettre sous l'aile russe et quitter l'UE. Quant à la Serbie elle souhaite rejoindre l’UE,  seul le problème du Kosovo pourrait faire dérailler cette orientation. Autre risque, l’europessimisme pourrait entrainer la dislocation de l’UE : plusieurs partis européens membres de l’UE en rêvent.

 

Et la Transnistrie ?  La  partie Est de la Moldavie a une surface de 4163 km (comme les Pyrénées orientales), peuplée de  505000 hab répartis en 3/3 : moldaves, ukrainiens et russes). Si la Moldavie veut récupérer ce territoire, ce sera pour elle difficile, elle risquerait une intervention de l'armée russe qui est déjà sur place.

 

Quant aux pays  balkaniques, on voit mal ces pays,  à commencer par la Roumanie, la Bulgarie … se jeter dans les bras de la Russie.

 

Le jeu de cartes n’a pas fini d’être rebattu 

 

 

UKRAINE :  les dés sont jetés ?

 

Yakounovitch avait été élu président de la République en février 2010 avec 48.95.% des voix. Il est renversé en février 2014 car il ne veut pas associer l'Ukraine å l'UE, contrairement au souhait de  toute la population de l’Ouest de l'Ukraine. 

 

Yakounovitch est chassé par la rue, 80 morts  å la clé.

 

Un pro occidental est nommé premier ministre, du  fait de  son orientation pro UE, l'Est russophone se révolte.

 

L'Ouest ne veut pas entendre parler de fédéralisme.

 

Aujourd'hui 2000 morts de part et d'autre vers la mi-août.

 

L'Ukraine une et indivisible ; c'est fini.

 

En gras et en italique , les commentaires de Jospeh Chantraine

Qui peut imaginer que les russes vont laisser les ukrainiens de l'Est se faire écraser ? Sans doute, mais est-il réellement question pour l’ouest de l’Ukraine d’avoir voulu « écraser l’est » ? 

 

Les haines sont telles et les morts si nombreux que la réunification devient impossible. 

 

Mais les russes vont ils annexer l'Est de l'Ukraine ? 

On sait que les russes ont l'art de prendre des décisions contraires å leur intérêt. Affirmation lapidaire et beaucoup trop générale pour être exacte, les russes ressentent leur intérêt différemment de ce que nous pensons, en Europe de l’Ouest, être leur intérêt. Souvent, ils placent en priorité une renaissance de grande puissance slave et orthodoxe au-dessus d’intérêt plus matériels immédiats. Il ne faut pas voir seulement avec des yeux de l’Otan, l’intérêt des russes …).

 

On pourrait à la rigueur dire « On pense souvent en Europe occidentale, que les russes sont plus habités par la nostalgie d’un passé de grande puissance slave, orthodoxe, héritée des tsars et de l’URSS, que par un juste constat du rapport de forces, des souhaits des populations locales et de leur intérêt matériel immédiats.»

 

Imaginons qu'ils veuillent annexer l'Est de l'Ukraine 8 millions d'habitants sur 45.5 millions.

 

Qu’en penserait les pays de l'ex URSS ?

 

Le Kazakhstan,18  millions d'habitants dont 4 millions de russes (russes ou russophones ??) qui se sentent discriminés. Ils vivent au Nord et å l'Est du Kazakhstan !!!! Et ce pays a de longues  frontières communes avec la Russie. 

 

Parmi les autres pays de l'ex URSS seule la Biélorussie possède une forte minorité russe (russes ou russophones ??) 13%  A défaut d'information, on peut supposer qu' ils sont répartis dans le pays. 

 

A supposer au mieux que la Russie n'annexe pas l'Est mais pousse à l'indépendance. Si elle était effective, on imagine que  l'OTAN devrait aussitôt offrir sa protection à l'Ukraine. Beau résultat pour la Russie.

 

Trop tard pour que l'Ukraine devienne un pays neutre, un relais, un tampon entre l'Est et l'Ouest. 

 

Un beau gâchis

 

 

François Ecoffier 4 décembre 2014

 



Réagir


CAPTCHA