Pour les 20 ans à venir, la lutte contre la corruption:

principale bataille des peuples soumis à des régimes corrompus

 

 

De Jacob Zuma (ancien président de l’Afrique du Sud), démis de ses fonctions pour corruption et bientôt jugé, à Lula , président charismatique qui a réduit la pauvreté au Brésil et qui est en prison pour le moment pour avoir « reçu » (vrai faux ?) un duplex.

La liste des dirigeants corrompus est longue, celle de ceux qui sont en prison ou en procès est beaucoup plus courte.

Dans le milieu altermondialiste dont je fais partie, dénoncer la  corruption est mal vu. Vous vous attirez aussitôt la remarque: et chez nous il n’y a peut-être pas de corruption, ce qui est exact.

 

Néanmoins, en  France et dans d’autres pays, la Ste civile est très développée, de même que la presse d’investigation (Le Canard, Média Part). Un candidat à la présidence de la République a rémunéré sa femme sur fonds publics sans preuve de son travail. Il s'est fait offrir des costumes à 7000€, il a perdu toutes ses chances d’être élu et il a été  inculpé.
Um ministre des finances cache son argent en Suisse, il doit démissionner. Fait récent cette lutte se développe dans un très grand nombre de régimes corrompus.

 

Vous trouverez en lien l’interview du Président haïtien, Jouvenel Moïse  qui a déclaré le 12 décembre 2017 : « La corruption est un crime contre le développement ». Ce qu’il déclare dans son interview concernant Haïti, est à étonnant. C’est un signal pour nombre de pays corrompus.

 

Dans des pays comme l’Irak, la corruption atteint des sommets difficilement imaginables, elle se compte en milliards de dollars : 312 milliards en  15 ans

 

Le peuple arménien est arrivé à chasser le gouvernement actuel, le peuple était exaspéré par le niveau de corruption.

Nous les occidentaux n’avons pas, à faire la morale aux dirigeants de PED, à dénoncer la corruption dans ces pays. Occupons-nous de dénoncer la corruption chez nous (en France et dans l’UE, cas de la Tchéquie , la Roumanie, la Bulgarie…).

 

C’est à eux ou (et) à leur Sté civile de le faire. En revanche nous pouvons très bien dire que l’aide ira en priorité aux pays les moins corrompus. Ce qui n’est pas le cas pour le moment, car nous aidons trop souvent en fonction de nos intérêts géostratégiques (ex : vote à l’ONU) et financier (pétrole).

 

Pour quelles raisons cette lutte contre la corruption se développe-t-elle ?

Pour plusieurs raisons il nous semble, la population est de plus en plus instruite. Elle est de mieux en mieux informée (internet, smartphone), elle est encouragée par toutes les luttes contre la corruption qui se développent dans de nombreux pays.

Lutter contre la corruption, c’est lutter contre les inégalités (les millions, les milliards iront au développement du pays) et pour la paix

 

 
Francois Escoffier. mai  2018
 

Roumanie, Bulgarie,  Tchéquie, Mexique, ….

 

Transparency International  tableau par pays

article de Transparency : "Les pays qui protègent le moins la presse ou les organisations non-gouvernementales (ONG) tendent également à avoir les pires taux de corruption

 

IRAK : Selon le centre Injah pour le développement économique, alors que le pétrole a assuré plus de 800 milliards de dollars de revenus à l’Irak, la corruption lui a coûté 312 milliards en quinze ans

 

Zimbawé :

 15 milliards de dollars en diamants évanouis: le Parlement convoque Mugabe. RFI .Ndlr : ce n'est pas 15 millions

 

Commentaires de Joseph CHANTRAINE

 

Tu es à mon avis, trop dans les clichés habituels sur les « pays »  corrompus, il faut les dépasser; vu l’incompétence et la personnalité de Trump, ne penses-tu pas qu’il a fallu de la corruption à la mode américaine pour qu’il devienne Président ? quels sont les lobbies qui l’ont porté au pouvoir ? (celui des armes, n’a-t-il pas corrompu (dans un silence relatif  et complice) des gens pour arriver à l’imposer ?).

 

J’ajouterais volontiers :

 

D’emblée, ce qu’on entend par corruption (je crois qu’il y a une définition internationale, sans doute de l’OCDE sur le sujet) et laisser entendre que s’il y a des corrompus, il y a depuis toujours et en particulier depuis les Indépendances, des «  corrupteurs » le plus souvent venus de pays plus puissants et plus riches ! 

 

Je n’aime pas parler de « pays » corrompus; il y a des personnalités corrompues, pas des « pays » (si on veut parler de pays = «  territoire et populations d’un pays ») .

 Il faut dire clairement que souvent ce sont les populations qui subissent en premier la corruption de personnes qui sont bien placées pour corrompre ou pour être corrompues. 

Les services qui devaient être rendus, ne le sont pas totalement, ou le sont à coûts plus élevés; rendant les ressources moins disponibles pour ce qui aurait dû être fait.

On a quasi officiellement admis de fait, sur le plan commercial international que des incitations, des indemnisations mêmes exagérées, étaient admises. En tout cas, les dénonciations sont extrêmement rares !

 

Joseph


Réagir


CAPTCHA