Un amendement pour la gestion locale des ports ?

 

 

Depuis fin 2012  www.pupi.fr  enquête sur les grands ports maritimes français, plus particulièrement sur les  deux premiers d'entre eux: Marseille/Fos,  Le Havre et sur le grand port Belge d'Anvers.

De même que les deux rapports du Sénat nous avions conclu que l'une des deux conditions pour l'essor des grands ports maritimes consistait à transférer la gestion aux autorités locales ( Région, Métropole, Communauté urbaine. .... ) comme à Anvers et Rotterdam.

 

A ce titre, nous avons rencontré en juin un des députés les plus qualifiés, qui à notre avis aura la capacité à faire évoluer la situation. Il est député de Marseille et à été candidat à la mairie.

 Il a  eu l'audace de proposer la remise en cause du "fini-parti" (3h30 de travail par jour pour les éboueurs, d´après le rapport de la Cour Régionale des Comptes), la fin de la cogestion du personnel de la Mairie avec le syndicat FO et du "système Guérini".

Ces propositions audacieuses et indispensables ont dû lui coûter de nombreuses voix.

Toujours est-il qu'il fallait être capable de le dire.

 

Nous avons suggéré au député de déposer une proposition de loi : trop compliqué et trop long nous a-t-il dit , un amendement à la loi sur l'organisation des territoires serait plus judicieux (plus simple et plus rapide).  

La première loi sur la redéfinition des régions est repassée le 29 et 30 octobre devant le Sénat. Elle repassera une dernière fois à l'Assemblée Nationale.

La seconde loi, celle " Portant nouvelle organisation de la République"  transmise au Sénat le 18 juin 2014 et qui traite des compétences des organisations territoriales passerait au Sénat (les lois sur l'organisation du territoire passent d'abord au Sénat ) fin décembre début janvier au mieux. Et seulement ensuite à l’Assemblée Nationale. Elle « pourrait être inscrite » à l'ordre du jour de  l'Assemblée, d´après un courrier du Secrétaire d´Etat aux Relations avec le Parlement, entre janvier et mars.

 

Il se peut que le député ait rencontré des oppositions, soit locales soit à l'échelon national, à toute modification de la répartition des pouvoirs concernant la gestion des grands ports maritimes.  

L'amendement sera-t-il déposé ?  Les circonstances nous paraissent exceptionnelles : le député,  le ministre concerné, le premier ministre  ne sont ni X-Ponts ni énarques. Car il se pourrait que "la technostructure" soit fermement opposée à cette réforme, alors qu'elle aussi, aurait tout à gagner à gérer deux grands ports maritimes 2 à 4 fois plus importants en nombre de conteneurs. On ne voit pas pour quelles raisons les postes de Directeurs Généraux des grands ports (au nombre de 8) ne seraient pas toujours ouverts aux X Ponts et aux énarques même si le port de Marseille Fos a été confié il y a peu à une personne ayant une grande expérience commerciale.

 

Un million de conteneurs en plus par an, c’est d’après les professionnels , 10 000 emplois directs (Anvers manutentionne chaque année 8 millions de conteneurs)

 

PATIENTONS

 

Joseph Chantraine, François et Michel Escoffier, Gilles Pansu

Paris le 12/11/2104

 



Réagir


CAPTCHA