Alain BADIOU: PENSER LES MEURTRES DE MASSE et débats

Nous vous invitons à  écouter ou à lire  la conférence d' Alain Badiou,  qui nous a été recommandée par deux personnes. Alain Badiou est un philosophe  réputé très à gauche. Assis dans un bon fauteuil  avec votre tablette , il faudra prendre du temps pour écouter ou lire cette conférence sur les meurtres de masse

  pour l'écouter  ,       la lire

 

Echanges de mails entre Joseph Chantraine et François Escoffier les 3 et 4 janvier 2016  à propos d'Alain Badiou et de sa conférence

Le 3 janv. 2016 à 17:58, Francois ESCOFFIER

 

Joseph,
Je ne suis pas d'accord sur tout ce que dit Badiou, néanmoins je trouve qu'il  a des réflexions très intéressantes.
Tu as l'air très réservé à son égard , pourquoi ?
François

 

Réponse de Joseph Chantraine

Je vais prendre le temps d’écouter Badiou, mais ma réticence - ancienne - vient de son parcours . PSU, maoïste, stalinien, considérant que la démocratie est l’outil de propagande du capitalisme, style militaire dans des groupes qu’il anime, détiendrait tout seul LA vérité, position favorable à Pol Pot et aux Khmers rouges au Cambodge (j’ai accueilli des réfugiés cambodgiens et j’ai ressenti les horreurs qu’ils ont fait subir à la population !), de plus il en parle comme d’une « solution finale » , « la terreur comme condition de la liberté »   !! ????; la haine de la démocratie… (repris de Wikipedia sur la biographie et le parcours idéologique d'Alain Badiou).

Que faut-il de plus pour expliquer qu’on soit réticent ???

D’une manière globale, je n’aime pas le radicalisme qui atrophie la réalité toujours complexe. Or, c’est souvent le propos de certains gauchistes, ex maoïstes, adeptes de secte (dans le genre Chouard) etc… On peut critiquer et vouloir réformer le système dit « démocratique » mais, pour moi, c'est difficile en suivant le radicalisme de certains.

 

 

L'avis de Joseph Chantraine après avoir écouté la conférence d'Alain Badiou

J’apprécié beaucoup sa hauteur de réflexion reprenant le rôle de l’Occident qui a sécrété la haine dont nous subissons les conséquences. 

Il ne nomme pas assez le capitalisme et l’impérialisme nord-américain leader de l'Occident; son analyse est typiquement marxiste-léniniste pure et dure, mais éclairante. 

Dans ce type de vision, les aspects religieux du drame, devenus de simples phénomènes produits par l’infrastructure capitaliste, s’estompent : il ne reste rienqui soit lié au fondamentalisme musulman actuel ou au fondamentalisme tout court. C'est comme si on pouvait négliger une volonté propre à des extrémistes fondamentalistes "littéralistes" (qui prennent à la lettre le Coran comme s'il n'avait pas été écrit dans un contexte spécifique et ne pouvait pas être interprété et transposé dans le contexte actuel), soutenus par des puissances financières dans une lutte confessionnelle terrifiante.

C’est intéressant mais sectaire, ne peut-on aussi faire des analyses qui ne soient pas liées à la seule grille d'analyse marxiste-léninisme (nom historique donné à une pensée distincte du capitalisme) ? impossible quand on est Alain Badiou, semble-t-il.  

Joseph Chantraine

 

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA