AUTODETERMINATION:Ukraine

 Se placer d'abord sur le point de l'intérêt des personnes, des populations: que veulent-elles ?

 

Réponse de F. Richard aux articles sur l'Ukraine.  Il soulève une question essentielle: le  droit des peuples à disposer d'eux-mêmes


Très intéressants vos exposés et commentaires sur l'Ukraine. Je trouve particulièrement impressionnantes les deux cartes des résultats des votes, qui me semblent fondamentales pour tenter de réfléchir aux solutions possibles.
Il me semble que pour une bonne discussion du problème, il faut se placer d'abord sur le point de l'intérêt des personnes, des populations  (suite), et NON sur le point de vue des gouvernements et des États, qui ne devaient être considérés, à mon avis, que comme des constructions humaines et des instruments pour solutionner les problèmes de l'humanité, et non pas de fins en soi.
Si l'on pouvait faire abstraction des problèmes de nationalismes, qui ont toujours permis à des dirigeants sans scrupule de manipuler les populations, la situation serait bien plus facile à résoudre. Les deux cartes, tout comme la récente votation en Crimée, montrent clairement que la notion de nation Ukraine est une construction superficielle qui ne correspond pas à une réalité profonde des populations. Ce pays est donc et restera longtemps ingouvernable, d'autant plus qu'il est objet de convoitise et de tension entre les puissances russe et européenne.
Il me semble donc qu'il serait bien plus simple d'envisager l'éclatement et la division de ce pays, sur la base de l'opinion démocratiquement exprimée des populations et de leur droit fondamental à disposer du gouvernement qu'elles souhaitent. Laissons ceux qui se sentent plus russes se rapprocher de ce pays, et ceux qui préfèrent l'Europe se rapprocher de l'UE. Il me parait utopique et sans fondement d'obliger ces gens à rester sous la tutelle d'un seul gouvernement, qui sera toujours élu par une majorité et qui aura tendance naturellement à défendre ses droits, contre ceux de la minorité. Laissons les populations disposer d'elles-mêmes et laissons les deux sensibilités majoritaires si contradictoires définir chacune leur propre nation et leur propre gouvernement.
Bien cordialement,
François Richard

Le 18-04-2014 à 17:54:30

 



Réagir


CAPTCHA