UKRAINE: les occidentaux sans aucune politique

       

Que disent nos dirigeants ?  Que l’élection présidentielle doit se tenir le 24 mai.  Que l'intégrité du territoire ukrainien doit être préservée !!!!

On a du mal à imaginer la tenue d’élections  présidentielles dans l’Est, région qui organise des référendums pour être indépendante ou être rattachée à la Russie.

Même si cela paraît presqu’impossible à obtenir vu les crispations, les occidentaux devraient au moins demander à Kiev de repousser l'élection présidentielle pour engager des discussions avec l'Est de l'Ukraine pour une république fédérative et neutre. Le concept fédéral diminue les pouvoirs en obligeant à des compromis, mais ceux-ci peuvent dans la situation géopolitique de l’Ukraine s’avérer fructueux pour les parties elles-mêmes et pour leurs « parrains » .Les discussions actuelles doivent inclure ceux que le gouvernement ukrainien apellent les terroristes. On négocie avant tout avec ses adversaires.

Des exemples de fédération il y en a dans le monde, l'Inde, les Etats Unis,
l'Allemagne, l’Espagne, la Belgique, avec, il est vrai, des risques d'éclatement pour certains d'entre eux.

Les 80 morts à Kiev et  bientôt autant à l'Est ont créé des fossés qu'il  sera très difficile voire impossible de combler. Les uns ne rêvent que de l'UE et de l’OTAN et les autres que de la Russie et de son parapluie.

Plus on attendra  pour ouvrir des échanges, des négociations  entre l'est et l'ouest plus il deviendra difficile de préserver l'unité de l’Ukraine. Dommage, car même à l’Est il y a probablement bon nombre d'ukrainiens qui ne
seraient pas contre une autonomie leur permettant de vivre dans un pays de liberté. Le régime autoritaire et corrompu de V. Poutine n'est pas forcément le paradis rêvé pour nombre d'ukrainiens de l'Est. Faut-il encore que leur
sensibilité pro russe soit explicitement respectée.

Nous pouvons craindre qu'il soit trop tard, le risque de scission s’accroît.

 

Les occidentaux ont trop fait miroiter des possibilités comme si elles étaient à portée de mains alors que leurs mains sont quasiment vides, sauf en termes d’alliances militaires, particulièrement dangereuses. Il faut en outre prendre davantage en considération l’histoire de l’Ukraine, si mêlée à celle de la Russie.
Il n’est pourtant pas  dans l'intérêt de la Russie que l'Ouest de l'Ukraine adhère à l'OTAN et que l'Est se mette sous sa protection ou s'intègre à elle.

Si c'était le cas, la zone supervisée par l'OTAN se rapprocherait encore un peu plus de la Russie.
Et la Biélorussie ne sera pas rassurée….
 

            Joseph Chantraine, François Escoffier ,Régis Rodet   le  20 05 2014

 

 

 

                                      AVIS DE MICHEL ESCOFFIER

 

dans l'affaire ukrainienne la Russie se comporte comme la france autrefois dans ses colonies, particulièrement en Algérie

la colonie (l’Ukraine) est traitée en pré carré de la puissance dominante et toute position interne de l'état colonisé est sévèrement réprimée, au motif de la défense des intérêts supérieurs et stratégiques de l'état dominant

l’Ukraine ayant été déclarée état indépendant et souverain, je considère la Russie comme un agresseur;
quant à la défense de ses minorités qui justifierait Son entreprise cela fait écho à de tristes souvenirs des années 30/40...agressivité allemande passivité française et anglaise...

en conclusion je pense que les européens devraient avoir une attitude beaucoup plus ferme vis à vis de la Russie

 



Réagir


CAPTCHA