TRAITE TRANSATLANTIQUE

Elections européennes (députés et désignation du Président de la Commission)

et

enjeux du projet de Traité transatlantique.

REVEILLONS-NOUS.

 

Les médias ont peu parlé en France des élections de députés européens et des enjeux des négociations en vue de conclure un Traité transatlantique. Le débat entre les 5 candidats au poste de Président de la Commission européenne du 15 mai a très brièvement évoqué la préparation de ce traité. Jean-Claude Juncker, luxembourgeois conservateur, haut responsable de la zone euro a dit que le pouvoir d’achat de tous les européens augmenterait significativement si ce traité créant une zone de commerce de près de 800 millions de consommateurs des deux côtés de l’Atlantique voyait le jour. Ska Keller, jeune allemande écologiste l’a contesté. Ni Martin Schulz (social démocrate allemand), ni le libéral belge Guy Verhoofstadt n’ont répondu sur ce point.

                                                              suite

 

                                        Joseph CHANTRAINE 18/05/2014

 

 

 

.

REPONSE DE MICHEL ESCOFFIER A L'ARTICLE CI-DESSUS

 

salut,

je suis d'accord avec l'analyse des risques du traité avec les US

mais je pense que nous devrions insister sur le fondement d'un tel traité qui doit être conclu pour améliorer les relations commerciales entre europe et USA au profit des deux populations

je pense que les opposants à l'élaboration de ce traité se fondent essentiellement sur la peur que les européens soient incapables de faire valoir les intérêts de l'europe face à la puissance des USA

cette peur est un constat d'échec de l'UE, faut-il en rester à ce constat?

ne faut-il pas plutôt envoyer des députés "Nouvelle Donne" ou EELV qui paraissent bien maîtriser le dossier?

 

 



Réagir


CAPTCHA